Sindbad le marin

par

PREMIER VOYAGE

Le père de Sindbad, à sa mort, lui lègue ses richesses. Sindbad, fils indigne (le fils indigne, notons-le, est une figure récurrente des contes des Mille et Une Nuits), dilapide cette petite fortune rapidement. Sans le sou, Sindbad a l'impression d'être un moins que rien et il s’embarque en mer dans l'espoir de trouver de nouvelles manières de gagner de l'argent. Il préfère être mort que pauvre. Il vend les derniers biens qui lui restent et part avec quelques compagnons.

Leur première escale les confronte d'emblée au merveilleux. Ils accostent sur ce qui leur semble être une île, mais l'île en réalité est une gigantesque baleine endormie, sur laquelle, comme elle ne bouge pas beaucoup, des arbres ont poussé. Sindbad et ses compagnons, ignorant cet état de fait, allument un feu. Le feu réveille la baleine, qui s'enfonce immédiatement dans les profondeurs de l'océan. Une partie des compagnons parvient à remonter dans le navire, une autre s'échappe à la nage – Sindbad reste seul sur la baleine. Heureusement, il lui reste un bout de bois dont il peut se servir comme d’une bouée. Secoué par les incessants mouvements de la mer, Sindbad s'échoue sur une île fortement boisée.

Inscrivez-vous pour continuer à lire PREMIER VOYAGE >

Dissertation à propos de Sindbad le marin