Sindbad le marin

par

Résumé

         Lors de la 536e nuit, Shéhérazade propose une histoire qui se passe à l'époque où Haroun al-Rashid est calife de Bagdad. On suit d'abord un porteur miséreux, dont le travail consiste à transporter les biens des autres au marché ou d'un bout à l'autre de la ville. Au moment où le récit commence, le porteur décide de faire une pause et s'assied sur un banc situé à côté de la maison d'un marchand particulièrement riche. Le porteur se plaint à Allah. Il regrette les inégalités de richesse qui persistent dans le monde et trouve scandaleux de devoir travailler aussi dur pour conserver un train de vie aussi médiocre. Le riche marchand entend les plaintes du porteur et envoie un de ses serviteurs le chercher. Le riche marchand s'appelle Sindbad ; le porteur, selon les traductions, soit se nomme également Sindbad, soit s'appelle Hindbad. Le marchand révèle qu'il n'a pas toujours été riche et que sa richesse ne lui est venue qu’après d'incroyables aventures. À ce moment commence le récit de ses voyages, au nombre de sept.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Sindbad le marin