Sindbad le marin

par

SECOND VOYAGE

Le lendemain, le récit de Sindbad reprend. Il explique d'abord comment l'oisiveté le lasse, et comment l'envie de voir du pays lui revient. Malheureusement, sur une belle île où l'équipage se ressource, Sindbad, endormi, est involontairement abandonné par ses compagnons. Il explore alors les alentours et se rend compte que l'île est pleine d'œufs de rokhs, oiseaux énormes et monstrueux qui interviennent à plusieurs reprises dans les Mille et Une Nuits. Sindbad s'accroche à l'un de ces oiseaux et se laisse porter jusqu'à une vallée encore moins accueillante : en effet elle abrite des serpents géants capables d'avaler des éléphants ! Ces serpents constituent l'élément de base de l'alimentation des rokhs. En revanche, élément plus positif, le sol de la vallée est recouvert de diamants. Les marchands ont développé une stratégie pour venir les ramasser : ils jettent de grosses pièces de viande dans la vallée, qui recouvrent les diamants, les rokhs les ramènent dans leurs nids et les marchands, à ce moment-là, n'ont plus qu'à attirer les rokhs loin de leurs nids pour récolter les diamants restés coincés dans les bouts de viande. Sindbad, pour s'échapper de la vallée, s’agrippe à l'une de ces pièces de viande, criblée elle aussi de diamants, et rejoint ainsi le groupe de marchands. Sindbad retourne à Bagdad, les bras chargés de diamants et profitant sur le chemin des merveilles que le monde lui offre.

Inscrivez-vous pour continuer à lire SECOND VOYAGE >

Dissertation à propos de Sindbad le marin