Sindbad le marin

par

QUATRIÈME VOYAGE

            À nouveau, Sindbad se lasse de sa vie trop paisible et repart pour de nouvelles aventures. Les vents capricieux font dévier son bateau hors des routes maritimes prévues. Les rescapés échouent sur une île et sont recueillis par des indigènes noirs. Ces indigènes leur offrent, en guise de nourriture, une herbe mystérieuse qui s'empare de l'esprit des compagnons de Sindbad. Sindbad, quant à lui, se garde bien de goûter à cette herbe, car il perçoit d'avance qu'elle peut être dangereuse. Une fois l’herbe consommée, les indigènes amènent du riz au lait de coco en grandes quantités. Les compagnons de Sindbad en mangent des rations astronomiques. On comprend à ce stade que les indigènes sont des cannibales, et qu'il s'agit pour eux d'engraisser l'équipage pour en faire leur repas. Les compagnons, au fil des jours, se font dévorer l'un après l'autre. Sindbad cesse de s'alimenter et devient si maigre que les indigènes perdent tout intérêt pour sa personne. Il s'enfuit. Il rejoint un groupe de cueilleurs de poivre, qui le mènent jusqu'à leur propre île. Sur cette île, Sindbad devient ami avec le roi et celui-ci lui permet d'épouser une femme très belle et très riche. Plus tard, Sindbad apprend avec effroi l'existence d'une coutume funeste : quand l'un des deux époux meurt, l'autre doit se faire enterrer vivant avec le cadavre du défunt. L'épouse de Sindbad, justement, tombe malade et meurt. Sindbad est jeté avec elle dans une caverne souterraine, une sorte de vaste tombe commune, avec un peu d'eau et de pain. Avant qu'il n'ait pu réellement manquer de vivres, un autre couple est jeté dans la tombe. Il frappe le vivant à mort et lui vole ses rations. La chose se reproduit plusieurs fois. Sindbad réussit au...

Inscrivez-vous pour continuer à lire QUATRIÈME VOYAGE >

Dissertation à propos de Sindbad le marin