Thérèse Desqueyroux

par

Présentation

Thérèse Desqueyroux, roman de l’écrivain français François Mauriac (1885-1970, prix Nobel de littérature en 1952), paru en 1927, a été retenu parmi les lauréats du Grand prix des meilleurs romans du demi-siècle, décerné en 1950.

L’action se déroule au tout début du XXe siècle et l’intrigue est rapportée au lecteur par un narrateur omniscient. Thérèse Desqueyroux décrit le chemin spirituel parcouru par la protagoniste, femme d’environ vingt-huit ans, qui donne son titre au roman. Accusée, à juste raison, d’avoir tenté d’empoisonner son mari Bernard Desqueyroux, elle bénéficie d’un non-lieu et retourne auprès de l’homme qu’elle a tenté d’assassiner. Dans la première partie du roman, elle songe à sa vie, aux raisons – ou plutôt à l’absence de raisons – qui l’ont poussée à ce geste. La deuxième partie du roman la montre enfermée, comme cloîtrée, sur les ordres de son mari et de la toute-puissante famille bourgeoise de la petite ville de B. (qui représente Bazas en Gironde), qui l’étouffe depuis toujours. Enfin, le lecteur la voit, dans la troisième partie du roman, au seuil d’une vie nouvelle à Paris, à des lieues de la lande du hameau d’Argelouse et de ses pins.

La base de l’intrigue, c’est-à-dire la tentative d’empoisonnement, est inspirée par une histoire vraie, celle d’Henriette-Blanche Canaby, qui fut accusée d’avoir tenté d’empoisonner son mari. Elle fut jugée par la cour d’assises de Bordeaux en 1905, et François Mauriac assista à son procès. Émile, son mari, donna à la cour un témoignage qui innocenta Henriette, comme Bernard livre un témoignage qui permettra le non-lieu dans l’affaire de Thérèse, et Henriette-Blanche Canaby fut acquittée de l’accusation d’empoisonnement et condamnée pour faux et usage de faux. C’est l’exacte trame de la terrible histoire vécue par les personnages du roman.

Thérèse est revenue à trois autres reprises dans l’œuvre de François Mauriac : d’abord dans deux nouvelles publiées en 1933, Thérèse chez le docteur et Thérèse à l’hôtel, puis dans un nouveau roman, La Fin de la nuit, publié en 1935. Cette récurrence du personnage de Thérèse dans l’œuvre de l’écrivain montre l’importance qu’il attache à cette figure complexe et monstrueuse, à la recherche d’une rédemption que son créateur, l’écrivain lui-même, ne peut lui faire atteindre.

Après l’étude des personnages principaux, nous étudierons le regard que François Mauriac porte sur la famille dans Thérèse Desqueyroux, puis il sera question de la place de la femme dans la société que décrit Mauriac ainsi que de la critique qu’il en délivre, et enfin nous traiterons des thèmes liés du péché, de la confession, de la claustration et du pardon.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Présentation >