Vingt mille lieues sous les mers

par

Résumé

Au milieu du XIXe siècle, un monstre marin fait des ravages dans l’Atlantique, coulant plusieurs vaisseaux. Sa nature est inconnue. Pierre Aronnax, scientifique du Muséum d’histoire naturelle de Paris, lance l’hypothèse d’un narval géant. Lorsque l’Abraham Lincoln, vaisseau américain, est lancé à la poursuite du monstre, Aronnax est convié à bord. Il accepte et emmène avec lui son domestique Conseil.

À bord du navire, il fait la rencontre de Ned Land, un grand harponneur de baleines, chargé de mettre un terme aux déprédations du monstre. S’engage alors une longue recherche. Finalement, au milieu du Pacifique, l’Abraham Lincoln retrouve le monstre. En cherchant à le harponner, Land est jeté à la mer avec Aronnax et Conseil. Ils trouvent refuge sur le dos du monstre – qui s’avère être non un narval, mais un sous-marin, dans les boyaux duquel ils se font enlever.

Là, ils font la rencontre du capitaine Nemo, constructeur et chef du Nautilus, qui leur offre la liberté totale à bord, en même temps qu’il leur annonce qu’ils ne pourront jamais le quitter, car il ne peut laisser partir des hommes qui connaissent ses secrets. Il s’avère que Nemo connaît de réputation Aronnax, par le biais du chef-d’œuvre qu’il a écrit sur les espèces sous-marines.

Nemo fait visiter le Nautilus à Aronnax – traité avec plus d’égards que ses deux acolytes – qui s’en montre émerveillé. Non seulement le sous-marin est un navire remarquable, mais encore il renferme un salon et une bibliothèque tout aussi remarquables, ainsi qu’une collection d’objets venus du fond des mers qui ferait honneur à n’importe quel musée. D’évidence, Nemo est fabuleusement riche. Mais Aronnax ne peut rien savoir de précis sur lui. Le capitaine proclame s’être affranchi de tout contact avec la terre : toute sa nourriture, tous ses vêtements lui viennent de la mer.

Le Nautilus se met alors à voguer en tous sens. Aronnax est ravi des découvertes scientifiques que ce voyage inattendu lui permet, mais Ned Land trépigne d’impatience à l’idée de retrouver la terre et ne cherche qu’une occasion de s’évader. Conseil, en tant que serviteur, se montre indifférent et se range simplement à l’avis de son maître. La fuite s’avèrera impossible mais en revanche l’exploration de la mer ira bon train : îles Papoues, banques d’huîtres à perles de Ceylan, palais de corail, rien ne manque à l’exotisme du voyage. Nemo révèle l’existence d’un tunnel sous Suez qui lui permet d’accéder de la mer Rouge à la mer Méditerranée, en un temps avant la construction du canal de Suez donc. Dans l’océan Atlantique, ils visitent les ruines de l’Atlantide, encore illuminées par un volcan sous-marin. Puis ils arrivent au pôle sud, dont Nemo veut faire la conquête – ces terres isolées que l’homme n’a pas salies en effet l’intéresse. Plus au nord, ils combattent un groupe de poulpes géants.

Mais en même temps s’approfondit le mystère du capitaine Nemo. Il enferme et drogue ses passagers un soir, sans explication, et le jour d’après, Aronnax est appelé à soigner un marin blessé à mort. Aronnax découvre que sa richesse lui vient de ce qu’il récolte en mer, des trésors de navires naufragés, et par exemple qu’il offre une aide financière aux Cypriotes révoltés contre les Turcs. Un jour Nemo sauve de la mort un misérable pêcheur de perles et lui fait présent d’une grosse quantité de perles. Mais cette mansuétude est doublée d’une haine féroce et plus s’avance l’intrigue, plus s’assombrit le caractère du capitaine.

Au cœur de l’Atlantique, le Nautilus se fait rattraper par un navire de guerre qui le bombarde. Nemo l’éperonne et le regarde couler, sans aucune trace de pitié. Aronnax découvre que le capitaine est ravagé par le souvenir de la mort de son épouse et de ses enfants, la nostalgie de son pays, mais il n’en sait rien de plus. Révolté par les actions du capitaine, lui aussi finalement souhaite fuir ; mais au soir où avec Conseil et Ned Land ils réussissent à sortir du sous-marin et à s’emparer du canot, il s’avère que le capitaine a jeté son bâtiment – par erreur ou par choix – au cœur d’un maelstrom, un immense tourbillon dont aucun navire n’est jamais sorti. Incapables de se réfugier à nouveau dans le sous-marin, les trois prisonniers ne peuvent que subir les éléments. Par miracle, ils s’en sortent – et en attendant de pouvoir rentrer chez lui, Aronnax écrit son histoire, cherchant toujours à percer le mystère du capitaine Nemo, dont il ne sait s’il a survécu.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >