Vingt mille lieues sous les mers

par

Le Capitaine Nemo

Le mystérieux capitaine Nemo est insondable parce qu’il le veut ainsi. Même son choix de nom souligne combien il s’est dépourvu de son passé : il signifie en effet « personne » en latin. Capitaine sans nom, il prétend en avoir fini avec la terre, au point d’avoir inventé une nouvelle langue pour que lui et ses compagnons n’aient pas à se souiller la bouche d’une langue terrestre. Pourtant, il s’avérera qu’il est encore tourmenté par son passé et qu’il ne peut s’en échapper. Il découvrira que prendre sa vengeance sur un navire de guerre ennemi et le couler à pic, tuant tout son équipage, ne suffit pas à le soulager de la perte de sa famille et de son pays.

Ce qu’on sait de lui est qu’il est un homme de goût, qu’il fut extraordinairement riche même avant de se mettre à piller les mers, et qu’il est un génie de la mécanique. Il a en effet conçu le Nautilus au complet, et s’il n’a pas peur d’admettre avoir utilisé les idées et les produits des autres, il en demeure que c’est lui qui a tout combiné. Il est aussi excellent musicien. Malgré sa misanthropie, il espère quand même léguer son savoir au monde et note les résultats de sa recherche et ses découvertes dans un document qu’il a l’intention de laisser découvrir un jour après sa mort.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le Capitaine Nemo >

Dissertation à propos de Vingt mille lieues sous les mers