Vingt mille lieues sous les mers

par

Le titre

Sachant que Vingt mille lieues sous les mers traited’une exploration sous-marine, on pourrait s’attendre à ce que le titre réfèreà la profondeur sondée, surtout dans un livre venant de la plume de l’auteur duVoyage au centre de la terre. Cependant,ce serait faux : en fait le titre nous donne la distance parcourue par le Nautilus durant le séjour à bordd’Aronnax et de ses compagnons. L’édition originale comportait d’ailleurs deuxcartes décrivant précisément ce parcours, permettant au lecteur de suivre lesous-marin à travers son périple et de bien s’y situer. C’est là une autre desfaçons qu’utilise Verne pour immerger son récit dans un monde réel, malgré ladimension fantastique de ce roman d’anticipation.

La distance exacteproposée par le titre ne peut être cernée, car la lieue n’a pas de définition précise.En moyenne, cependant, une lieue équivaut à 4 km, ce qui attribuerait au Nautilus un voyage de 80 000 km avecAronnax à bord. La lieue marine, cependant, est de 5,5 km, et le voyage seraitdonc de 110 000 km. Sachant que Verne a aussi considéré comme titre Vingt-cinq mille lieues sous les océans,ces calculs peuvent sembler bien inutiles, mais il est important de réaliser l’extraordinairelongueur de ce voyage. Elle équivaut en effet à un minimum de deux fois lacirconférence de la Terre, sinon deux fois et demie. Le voyage d’Aronnax estdonc le double de celui de Magellan, et cela en seulement quelque mois. Notonsque la circumnavigation du monde n’est toujours pas chose commune de nos jourset que la circumnavigation sous-marine ne sera accomplie pour la première foisqu’en 1960. De plus, Nemo passe non seulement à travers le Pacifique etl’Atlantique, mais pousse aussi jusqu’au pôle sud, et ambitionnevraisemblablement d’atteindre le pôle nord aussi. L’audace du capitaine estdonc cernée dans le titre même, surtout lorsqu’on réfléchit au fait qu’Aronnaxn’est à bord que pendant un certain temps.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le titre >