Voyages de Scarmentado

par

L’Angleterre

En Angleterre, Scarmentado accuse les crimes religieux commis par la reine Marie, dernier membre de la dynastie Tudor. D’après l’histoire de l’Angleterre, Marie Ire d’Angleterre (Reine Marie) avait mené des expéditions sanglantes et crimes horrifiants contre les protestants en Angleterre afin de restituer le catholicisme dans tout le pays. C’est la raison pour laquelle elle était appelée « Marie la Sanglante », ou en Anglais, « Bloody Mary ». Scarmentado remarque donc que les crimes de la reine Marie sont non seulement acceptés, mais cautionnés par d’autres hommes religieux qui justifient ces actes moralement irrépréhensibles. Sa cruauté nous rappelle également celle du pape Alexandre VI dans Lucrèce Borgia de Victor Hugo. Et comme-ci cela ne suffisait pas, la reine Marie allait se faire canoniser (c’est-à-dire élever au rang de « sainte ») ; un épouvantable paradoxe compte tenu de sa véritable nature. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’Angleterre >

Dissertation à propos de Voyages de Scarmentado