Boule de Suif

par

Cornudet

Dans la mosaïque que forment les passagers de la diligence, Cornudet est le républicain. Après vingt ans d'empire, la République est redevenue le régime officiel installé en France, depuis le 4 septembre 1870. La Normandie décrite par Maupassant dans Boule de suif montre que le nouveau régime ne dirige pas grand-chose : ce sont les envahisseurs qui font la loi.

Cornudet est un républicain d'opérette : il a profité de la chute de l'Empire pour s'agiter, brasser du vent, entreprendre d'illusoires travaux de défense autour de Rouen, sans la moindre efficacité. Il affirme transporter ses compétences ailleurs ; en fait, il fuit l'envahisseur.

Cependant, il est, pour les bons bourgeois et les religieuses installés dans la diligence, le diable incarné, « le démon, la terreur des gens respectables. Depuis vingt ans, il trempait sa barbe rousse dans les bocks de tous les cafés démocratiques. Il avait mangé avec les frères et amis une assez belle fortune qu'il tenait de son père, ancien confiseur, et il attendait impatiemment la République pour obtenir enfin la place méritée par tant de consommations révolutionnaires. » Maupassant est clair : Cornudet est un paresseux. « Fort bon garçon du reste, inoffensif et serviable », il aime passer « ses longs doigts maigres dans ses longs cheveux gras », et quitte rarement sa pipe : « C'était une superbe pipe en...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Cornudet >

Dissertation à propos de Boule de Suif