Caligula

par

Acte III

Sur une musique de percussions, Hélicon et Caesonia annoncent la divinité de Caligula. Ce dernier apparaît, déguisé de façon fantasque en Vénus, et mène une prière à sa propre divinité que les patriciens répètent. Ils viennent ensuite déposer de l’argent à ses pieds. Scipion accuse l’empereur de blasphème, même s’il est lui-même athée. Caligula répond qu’il a simplement prouvé qu’un homme peut très bien prendre la place d’un Dieu. Il explique avoir refusé d’aller à la guerre parce qu’il respecte la vie humaine ; son raisonnement le mène à affirmer qu’il n’est pas un tyran, en réalité ; il se comporte simplement avec l’apparente indifférence d’un dieu.

Hélicon tente d’expliquer à Caligula qu’on complote contre lui, mais l’empereur n’y prête pas beaucoup d’attention. Un patricien tente lui aussi de trahir le complot de Cherea, mais l’empereur le force à avouer que c’est faux. Caligula fait appeler Cherea. Celui-ci explique qu’il a l’intention d’en finir avec Caligula parce qu’il est nuisible au bien public. Caligula détruit la seule preuve de la conspiration et laisse Cherea libre.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Acte III >

Dissertation à propos de Caligula