Caligula

par

Cherea

Cherea est le seul homme noble de la conspiration, même s’il se flatte peut-être un peu trop en clamant que seuls lui et Scipion ont des motifs purs pour assassiner Caligula. Il est cependant le plus intelligent des conspirateurs. Il reconnait qu’une conspiration a besoin de l’accord du peuple pour réussir et l’importance de choisir son moment.

Plus âgé que l’empereur, homme respectable, Cherea appréciait Caligula au début de son règne, même s’il déplorait son amour de la littérature. Plaçant la raison d’état au-dessus de tout, il est dès le début prêt au coup d’état si besoin est. Il est donc le chef logique de ceux qui veulent renverser Caligula. Pourtant ce n’est pas pour les mêmes raisons : Cherea veut frapper ce que représente Caligula plutôt que Caligula lui-même. C’est un désaccord philosophique bien plus que politique qu’il a avec l’empereur. Mais il ne trouve pas d’argument contre le désir de liberté de Caligula et doit donc se résoudre à le tuer. Il refuse donc de se mêler à la question politique de l’après-assassinat. Dans son désir de rester vrai à sa propre philosophie, il ment le moins possible et se soustrait donc aux multiples pièges de Caligula, qui a l’habitude de tordre l’hypocrisie des patriciens pour trouver une excuse de les mettre à mort.

Parmi ses qualités, il faut reconnaitre le courage de Cherea : il l’est l’un des seuls qui parle directement à Caligula quand on lui demande de le faire. Surtout il est capable d’articuler sa pensée et le fait qu’il est impossible pour l’être moyen de vivre dans un monde absurde où les règles semblent ne plus avoir de place. Il n’accepte pas qu’une philosophie déplace la réalité...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Cherea >

Dissertation à propos de Caligula