Contes

par

Composition des contes de Grimm

Jacob et Wilhelm Grimm sont deux frères C'est à l'Université que les frères Grimm s'intéressent aux vieux contes grâce à des amis écrivains. Leur intérêt va principalement aux histoires transmises à l'oral aux populations depuis des générations. Ils commencent alors à les collectionner, demandant de l'aide aux conteuses notamment à Dorothea Viehmann, femme très instruite, et ils s'inspirent des contes de Perrault. Ils revendiquent leurs contes comme Danois, cependant, en inspirant de Perrault, ils empruntent des histoires à d'autres pays … On se demande tout de même si certains des contes de Grimm ne viennent pas directement de leur imagination. De plus, certains semblent avoir été remodelés par leurs soins ; on peut en effet effectuer des comparaisons entre les contes d'origines et ceux de des frère Grimm.

Leurs premiers contes sont publiés en 1812. Plusieurs éditions s'en suivront, et on compte environ deux cents contes à leur actif. Cependant, la parution des premiers contes fait polémique car bien que normalement destinés aux enfants, on y constate la présence d'allusions sexuelles, et de termes techniques. Obligés de modifier leurs histoires, les allusions disparaissent au profit de la violence, notamment envers les méchants, et les traitements qui leur sont infligés en punition. On constate donc, au fil des éditions, une édulcoration des histoires, des fins plus joyeuses, ainsi que la perte de l'aspect éducatif. En effet, l'aspect crû des contes permet d'inculquer une certaine morale ainsi qu'une crainte de quelques éléments de la vie : le loup du petit chaperon rouge, la belle transformée en vieille femme dans Blanche-Neige, …

La plupart du temps, les personnages présentés sont souvent des métaphores en rapport avec des situations difficiles : inceste, viol, cruauté ou encore la mort.

Les thèmes récurrents des Frère Grimm sont les suivants : princes et princesses qui vivent ensemble après avoir surmonté des épreuves, l'amour malgré l'apparence repoussante (le roi Grenouille inspiré ou inspirant ensuite la belle et la bête), la curiosité en tant que vilain défaut ( L'enfant de Marie, qui présente une nette ressemblance avec Barbe-Bleue), la récompense de l’honnêteté, … Ces thèmes ne sont pas choisis au hasard, ils sont employés car ils mettent en scène des défauts de la vie quotidienne et permettent à ceux qui les lisent de se remettre en question et d'en tirer une leçon.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Composition des contes de Grimm >