Contes

par

L'écriture des contes de Grimm

Les contes de Grimm sont particulièrement adressés aux enfants. C'est pour cela que les contes qu'ils publient sont au fur et à mesure épurés, perdant un peu de leur substance et rendant leurs morales moins frappantes. Pour eux, les enfants sont la pureté même, on retrouve alors dans leurs préfaces des phrases telles que : « Pour ce qui est de la substance de ces contes, ils sont traversés par la même pureté que celle qui fait que les enfants nous semblent si merveilleux et bienheureux ; les contes ont, pour ainsi dire, les mêmes yeux d’un bleu presque blanc, parfaits et brillants (…) ». C'est cet enfant qu'il protège à travers leurs contes, lui révélant les dangers parfois bien réels de la vie, et les réalités crues que l'on y rencontre. Si les contes servent à mettre en garde, ils sont également là pour faire rêver le lecteur. C'est pour cela que l'on y aborde les princesses, auxquelles beaucoup de petites filles rêvent de ressembler, les chevaliers qui montre le courage et impressionne les petits garçons, qu'on peut y voir des animaux parlant, des créatures fantastiques et parfois effrayante parce que parfois, se faire peur cela fait rire. Les contes sont à la fois thérapeutiques, puisqu'ils « soignent » ou tout du moins préviennent des risques de la vie, et relaxant, car on peut s'évader dans un monde magique et différent. De plus, on constate la présence importante des enfants comme héros : dans la plupart des contes, ce sont eux qui battent le méchant. On peut le voir par exemple dans Le petit Chaperon rouge, ou bien encore dans Tom Pouce.

A la suite de ces contes, beaucoup d'interprétations ont été faites, notamment des interprétations à caractère sexuel, qui en surprennent plus d'un. En effet, comment voir dans Le petit Chaperon Rouge que le loup est un prédateur sexuel et la petit fille, une jeune enfant en route vers la puberté se laissant séduire par le celui-ci? La psychanalyse des contes de fées est souvent faite ; libre ensuite à ceux qui le veulent d'y croire ou non. Toujours est-il que ces interprétations ont empêché certains de continuer de les lire aux enfants, les jugeant trop choquantes pour leurs oreilles.

Autre caractéristique des frères Grimm, leurs contes ont la particularité d'être issues, pour la plupart, du folklore allemand. C'est la première fois que quelqu'un réunit en un seul recueil tous les contes d'un pays. Il faut dire que les deux frères étaient des passionnés de la langue et faisaient tous les deux des recherches à ce propos. Jacob Grimm écrit La grammaire allemande et son frère effectue le travail de bibliothécaire. Par la suite, les deux se mettront à réaliser en commun une œuvre colossale : l'écriture d'un Dictionnaire historique de la langue allemande, répertoriant l'origine du mot, son évolution, etc.

Les contes de Grimm sont donc, comme beaucoup de contes, destinés aux enfants, cependant, contrairement à d'autres, ils ont pris soins d'enlever les éléments qu'ils considéraient comme pouvant choquer les enfants, pour leur permettre une lecture plus agréable et moins traumatisante. De plus, leurs contes réunissent une quantité impressionnante de contes de leur pays, l'Allemagne, permettant ainsi de saisir un peu mieux le folklore et les légendes de ce pays.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L'écriture des contes de Grimm >