Contes

par

Cendrillon

Cendrillon décrit comment la filleissue du premier mariage d’un homme riche vit une certaine déchéance à partirdu moment où celui-ci se remarie. Sa belle-mère ainsi que ses deux belles-sœursla dépouillent, la rabaissent et la maltraitent. Point de lit pour elle :chaque soir, après des journées éreintantes, elle se couche dans les cendres.

Un jour où son pèrese rend à la foire, elle lui demande de lui ramener « le premier rameauqui heurtera [son] chapeau sur le chemin du retour », qu’elle va plantersur la tombe de sa mère. Le rameau devient un arbre qu’elle arrose de seslarmes. Un oiseau blanc vient s’y percher qui exauce tous ses vœux.

Un jour le roi dupays organise un bal de trois jours où toutes les plus belles filles du royaumesont invitées afin que le prince choisisse une fiancée. La belle-mère deCendrillon fait son possible pour l’empêcher d’y aller. C’est sans compter sur l’aidede l’oiseau blanc qui chaque soir lui fournit des habits de plus en plussomptueux. Le prince est immédiatement séduit et, même s’il fait tout pour laretenir, elle lui échappe à trois reprises. La troisième nuit, il enduitl’escalier de poix et une des pantoufles de Cendrillon y reste prise. Ayantrepéré les nuits précédentes dans quelle maison elle disparaissait, il va voirle père de Cendrillon en affirmant : « Je ne prendrai pour femme quecelle à qui ira ce soulier d’or ». Les deux belles-sœurs se mutilent pour enfilerle soulier mais l’oiseau blanc les dénonce. Quand vient le tour de Cendrillon, lesoulier lui va parfaitement.

Lors du mariage deCendrillon avec le prince, des colombes crèvent les yeux des deux sœurs dont la« cécité fut […] la punition de leur méchanceté et de leur perfidie pourle restant de leurs jours. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Cendrillon >