Contes

par

Dame Holle

Le récit de Dame Holle débute dans la maison d’une veuve qui favorise sa vraie fille « laide et paresseuse » par rapport à son autre fille « belle et travailleuse ». En plus de sa surcharge de travail, cette dernière doit tous les jours s’asseoir sur la margelle d’un puits et filer jusqu’à ce que ses doigts en saignent. Un jour, la bobine étant pleine de sang, la jeune fille veut la laver mais la fait tomber dans le puits. Grondée par sa belle-mère, la jeune fille plonge dans le puits pour la récupérer et arrive au pays de Dame Holle, « une belle prairie qu’éclairait le soleil et où poussaient des milliers de fleurs ». Elle approche d’un four rempli de pains qui lui demandent de les sortir pour qu’ils ne brûlent pas. Elle s’exécute. Ensuite, elle passe devant un pommier qui lui demande de le secouer car toutes ses pommes sont mûres. Elle s’exécute et ensuite met les pommes en tas. Elle finit par arriver chez Dame Holle qui lui promet une belle vie si elle entre à son service et effectue bien ses tâches. La jeune fille accepte ; mais même si sa nouvelle vie lui est agréable, sa famille finit par lui manquer. Dame Holle la raccompagne alors à la sortie, devant un portail, et au moment où la jeune fille le franchit, elle se retrouve couverte d’or. Elle est bien accueillie par sa mère et sa sœur à qui elle conte toute son aventure. La mère encourage son autre fille à suivre les pas de la première. Une fois la fille laide et paresseuse rendue dans le pays de Dame Holle, elle rate toutes les épreuves auxquelles elle se trouve confrontée et au moment où elle franchit le portail de retour, ce qui se déverse sur elle, c’est de la poix « dont elle ne put se débarrasser jusqu’à la fin de ses jours ». 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Dame Holle >