Contes

par

Les Musiciens de la ville de Brême

Quand les animauxne leur sont plus utiles, les humains tentent souvent de s’en débarrasser.C’est le cas de chacun des animaux qui sont les héros du conte des Musiciensde la ville de Brême. L’âne a travaillé sans relâche au moulin de sonmaître pendant des années mais quand ses forces déclinent, il doit s’enfuir. Ildécide d’aller à Brême pour y devenir musicien. En chemin, il rencontre unvieux chien de chasse, Croque-le, qui vient d’échapper à son maître qui voulaitle tuer. L’âne invite le chien à se joindre à lui pour devenir aussi musicien àBrême. Ensuite, les deux animaux rencontrent Lave-moustaches, un chat que samaîtresse a voulu noyer parce que ses dents sont trop émoussées pour chasserles souris. Leur cortège s’agrandit encore quand tous trois rencontrent Crête-Rouge,un coq, qui le lendemain doit devenir le plat principal du repas dominical. Ilaccepte de se joindre à eux. La nuit tombe et les animaux vont passer la nuitdans la forêt. Le coq, en se perchant sur une branche pour dormir, aperçoit uneétincelle vers laquelle les quatre compères se dirigent. C’est un repère debrigands que les animaux effraient par leurs différents cris émis en même temps.Les animaux finissent le repas que les brigands ont laissé derrière eux ets’installent pour passer la nuit. Les brigands envoient un des leurs en éclaireurpour voir s’ils peuvent récupérer leur demeure mais celui-ci se fait attaquer àtour de rôle par les quatre animaux. Son compte-rendu – peu fidèle puisqu’il aconfondu les animaux avec des personnages fantasmés – convainc ses acolytes dene plus jamais revenir. Quant aux animaux, ils s’installent définitivement dansce logis.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les Musiciens de la ville de Brême >