L'écume des jours

par

Alise

Sous ses « cheveux blonds extraordinairement touffus », la nièce de Nicolas, dix-huit ans, « regardait au moyen d'yeux bleus ouverts et son volume était limité par une peau fraîche et dorée. » Elle est amoureuse de Chick, qui l'aime en retour. Malheureusement, la passion pathologique de Chick pour tout ce qui touche à Jean-Sol Partre gâche la vie du couple, et Alise songe parfois qu'elle aurait dû épouser Colin ; sa vie serait plus tranquille. La passion de Chick pour Partre va si loin qu'elle précipite leur séparation : Chick met Alise dehors en lui disant qu'il ne peut l'épouser car il ne peut subvenir à ses besoins. Il est vrai que Partre doit publier une Encyclopédie qui sera un ouvrage définitif et essentiel, pour lequel Chick va encore s'endetter.

Alise entame alors une croisade sanglante. Afin d'empêcher Chick de dépenser le peu d'argent qui lui reste, elle décide de supprimer les objets de sa passion. D'abord, elle va trouver Jean-Sol Partre « dans son débit de boisson habituel » (dans lequel le lecteur reconnaît le café de Flore, à Paris) et tente de le convaincre de renoncer à la publication de son prochain livre. Devant le refus du philosophe, Alise brandit un arrache-cœur et assassine Partre. Puis elle se rend chez chaque libraire qui a vendu des livres de Partre à Chick et l'ont ainsi aidé à gâcher sa vie. Elle leur arrache le cœur et met le feu à leur librairie. Boutique après boutique, elle se rapproche de chez Chick, et parvient à la dernière librairie. Cette fois, Alise n'échappe pas à l'incendie. Elle meurt dans les flammes. Il ne reste d'elle que sa chevelure, que recueille son oncle Nicolas :...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Alise >

Dissertation à propos de L'écume des jours