L'écume des jours

par

Jean-Sol Partre

Derrière ce nom transformé par le contrepet, le lecteur reconnaît Jean-Paul Sartre. Le philosophe père de l'existentialisme était la personnalité en vogue des milieux intellectuels du Quartier latin dans l'immédiat après-guerre. Sartre, membre du jury du prix de la Pléiade, a beaucoup soutenu L’Écume des jours. Une grande amitié unissait Vian à Sartre et à sa compagne Simone de Beauvoir – que l'on retrouve dans L’Écume des jours sous le nom de duchesse de Bovouard. Chick est d'ailleurs l'heureux propriétaire d'un ouvrage de son idole « relié de maroquin violet aux armes de la duchesse de Bovouard ».

Les titres des livres de Jean-Paul Sartre sont gentiment parodiés tout au long du roman : La Nausée devient Le Vomi, ou le Paradoxe sur le dégueulis, à moins qu'il ne s'agisse de Remugles. Quant à L'Être et le Néant, il devient La Lettre et le Néon, critique célèbre sur les enseignes lumineuses. Comme Sartre, Jean-Sol Partre fume la pipe et écrit « dans son débit de boisson habituel », c’est-à-dire la brasserie du Café de Flore.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Jean-Sol Partre >

Dissertation à propos de L'écume des jours