L'écume des jours

par

Jean-Sol Partre

Derrièrece nom transformé par le contrepet, le lecteur reconnaît Jean-Paul Sartre. Lephilosophe père de l’existentialisme était la personnalité en vogue des milieuxintellectuels du Quartier latin dans l’immédiat après-guerre. Sartre, membre dujury du prix de la Pléiade, a beaucoup soutenu L’Écume des jours. Unegrande amitié unissait Vian à Sartre et à sa compagne Simone de Beauvoir – quel’on retrouve dans L’Écume des jours sous le nom de duchesse deBovouard. Chick est d’ailleurs l’heureux propriétaire d’un ouvrage de son idole« relié de maroquin violet aux armes de la duchesse de Bovouard ».

Lestitres des livres de Jean-Paul Sartre sont gentiment parodiés tout au long duroman : La Nausée devient Le Vomi, ou le Paradoxe sur ledégueulis, à moins qu’il ne s’agisse de Remugles. Quant à L’Êtreet le Néant, il devient La Lettre et le Néon, critique célèbre sur les enseignes lumineuses. CommeSartre, Jean-Sol Partre fume la pipe et écrit « dans son débit de boissonhabituel », c’est-à-dire la brasserie du Café de Flore.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Jean-Sol Partre >