La Cousine Bette

par

Le baron Hulot d’Ervy

Son véritable nom est Hector Hulot, mais il y attache « Ervy », le nom de son lieu de naissance, afin de se différencier de son frère, le maréchal Hulot. C’est un ancien combattant de l’armée napoléonienne. Il est grand officier dans l’ordre de la Légion d’honneur. À cause de son attachement à la garde impériale, il reçoit le titre de baron.

Le baron Hector est la manifestation vivante du désir sexuel masculin effréné. Tout comme Jacques Lantier (dans La Bête Humaine de Zola) est obsédé par le désir de tuer les femmes, Hector lui est emprisonné par son désir de partager leur couche. Alors que le roman progresse, il continue de se laisser emporter par sa libido. Il fait des dépenses incontrôlables pour satisfaire ses maîtresses, principalement Valérie, à cause de qui il organise même une fraude financière en Algérie, plongeant ainsi sa famille entière dans le déshonneur. Lorsque cette dernière lui demande d’arrêter de se teindre les cheveux, il lui obéit sur-le-champ. Son assujettissement à la femme le réduit à l’état d’objet, tandis que Valérie, elle, voit ses pouvoirs s’accroître et sa domination sur l’homme augmenter. Ses difficultés financières et la disgrâce publique qui le poursuit l’amènent à fuir sa maison, sans laisser d’adresse. Néanmoins, sa femme va le retrouver alors qu’il se cachait derrière l’image d’un certain écrivain nommé Vyder (anagramme d’Ervy, son vrai nom).

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le baron Hulot d’Ervy >

Dissertation à propos de La Cousine Bette