La Mort est mon Métier

par

Setzler

Cet officier SS est l'adjoint de Lang lors de la construction du camp d'Auschwitz. C'est un artiste, il joue du violon avec sensibilité. Il prend part à la mise au point des gazages au Cyclon B mais supporte beaucoup moins bien que Lang ce qui se passe au camp. Il ne supporte pas les cris venus des fausses salles de douche et l'odeur des fosses de crémation lui est odieuse. Alors, il trouve un moyen pour tenir, moyen qui est ainsi rapporté à Rudolf Lang : « Quand un convoi se déshabille devant l'installation provisoire... Setzler [...] fait mettre à part... une jeune fille juive... la plus jolie généralement... et quand tout le convoi est entré... il entraîne la jeune fille... la fille est nue, remarquez bien... ce qui rend la chose encore moins correcte […] là il l'attache... par les poignets à deux cordes qu'il a fait fixer au plafond... [...] et Setzler tire dessus à coups de pistolet... ».

Il finit par se suicider en s'asphyxiant avec les gaz d'échappement de sa voiture le soir de Noël 1941, suite à l'avis défavorable émis par Lang à sa demande de transfert sur le front. Pour expliquer son geste, il donne à Lang le motif suivant : « Je me tue, parce que je ne peux plus supporter cette abominable odeur de chair brûlée. » Il est remplacé par Pick dès le lendemain de son suicide.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Setzler >

Dissertation à propos de La Mort est mon Métier