Le dernier jour d'un condamné

par

Présentation

Le Dernier Jour d'un condamné est un roman à thèse de Victor Hugo publié en 1829 sans nom d'auteur. La réflexion et l'expression des sentiments priment sur l'histoire proprement dite, celle des derniers jours d'un condamné à mort sous le règne de Charles X. Les éditions suivantes seront augmentées d'une préface dans laquelle Victor Hugo explique sa démarche et développe ses arguments contre la peine de mort. Cette préface est suivie d'une sorte d'impromptu, petite pièce de théâtre semblant improvisée ou écrite à la hâte, « une comédie à propose d'une tragédie » dans laquelle Hugo dépeint les réactions vives et hostiles qui accompagnèrent la parution de son livre.

Le Dernier Jour d'un condamné tient une place à part dans la littérature française. En effet, il est le premier ouvrage engagé écrit par Victor Hugo, qui plus est engagé contre une institution – la peine de mort – approuvée par un régime que l’écrivain soutenait. Comme l'écrit Hugo dans la préface, « Le Dernier Jour d’un condamné n'est autre chose qu'un plaidoyer, direct ou indirect, comme on voudra, pour l'abolition de la peine de mort ». En outre, sa narration novatrice, à la première personne du singulier et qui donne exclusivement la parole au narrateur, à savoir le condamné, bouscule les codes littéraires du temps. Enfin, la thèse que défend l'ouvrage allait à l'encontre des idées de son époque, et les thèses qu'il défend ne seront appliquées en France qu'en 1981, soit près de cent...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de Le dernier jour d'un condamné