Le Fantôme de l’Opéra

par

Le Persan

Le Persan est un mystérieux personnage, l’un de ceux qui hantent l’Opéra – avec non seulement le fantôme, mais aussi l’ombre au manteau et au chapeau de feutre, et le chasseur de rats à la tête en feu – en faisant peur aux superstitieux qui lui accordent le pouvoir du mauvais œil. En fait, il est moins mystérieux qu’il ne le semble : c’est un ancien chef de police de Perse, où il a connu Erik lorsque ce dernier y œuvrait pour le shah, comme bâtisseur et comme bourreau. Lui devant une faveur, le Persan a aidé Erik à s’enfuir lorsqu’il était en danger, ce qui lui vaut une peine en prison et l’exil. Il a retrouvé la trace d’Erik à Paris, et s’est fait un habitué de l’Opéra pour l’épier, autant par curiosité que par peur de ce dont le fantôme est capable. Ayant pitié d’Erik malgré ce qu’il sait de son passé, le Persan ne le dénonce pas, mais fait de son mieux pour le neutraliser. Il n’agira de front contre Erik que lorsqu’il croit avoir la chance de l’empêcher de commettre un crime, même s’il ne le dénonce pas après la mort de Joseph Buquet. Il tentera de faire recouvrer la raison au fantôme lorsque celui-ci est en train d’enlever Christine pour la première fois, mais ne recevra qu’un coup à la tête pour prix de ses bonnes intentions. Il s’aventure au domaine du fantôme en compagnie du vicomte de Chagny, malgré les dangers que cela présente, étant convaincu que la police ne le croirait pas. Il a une admiration pour le fantôme qui n’a d’égale que son horreur face à ses actes.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le Persan >

Dissertation à propos de Le Fantôme de l’Opéra