Le Journal d’Anne Frank

par

Otto Frank

Otto Frank, aussi appelé “Pim” par sa fille, est né en 1889 à Francfort-sur-le-Main. Il a un bon caractère, un grand cœur et est d’une nature patiente. Cela crée un sentiment d’attachement quasi immédiat entre le lecteur et lui, et facilite la compréhension du lien qui unit le père et sa fille. En août 1933, il décide de partir avec sa famille à Aix-la-Chapelle, pour préparer son dernier départ vers Amsterdam, aux Pays-Bas, car il pense qu’ils vont être à l’abri des menaces nazies là-bas. Il fonde une entreprise qui vend des épices et des pectines utilisées dans la préparation des confitures. Puis, lorsque les Nazis envahissent la Hollande, il décide de cacher sa famille dans une annexe attenante à son usine. Il sera le seul survivant des occupants de l’annexe. Il récupérera les manuscrits d’Anne après sa mort en 1945, remis par Miep Gies, son ancien secrétaire, et permettra la première publication de son journal le 25 juin 1947.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Otto Frank >

Dissertation à propos de Le Journal d’Anne Frank