Le journal de Ma Yan

par

Ma Yan.

Ma Yan est une jeune fille d’une douzaine d’années au début du journal. Chinoise, elle appartient à l’une des minorités nationales : celle des Hui, de religion musulmane et vivant dans la région autonome du Ningxia. Elle est issue d’une famille très pauvre, mais nourrit de grandes ambitions pour une jeune fille de sa condition ; celles d’étudier et de continuer à s’instruire quoiqu’il arrive. Elle aime lire, écrire, compter, découvrir et apprendre. C’est pourquoi l’annonce de sa mère l’informant qu’elle n’irait plus à l’école faute de moyens la rend si triste. Ma Yan rêve d’une vie meilleure, elle crie sa volonté d’étudier.

 

Ainée de la famille, son rêve serait de devenir policière, de réussir, et devenir suffisamment riche pour offrir à ses parents et à ses grands-parents une vie confortable, où ils ne seraient plus dans le besoin.

 

Malgré les relations parfois tendues avec sa mère, elle lui écrit des lettres et reste toujours infiniment respectueuse avec sa famille, consciente de la tâche qu’elle a sur les épaules. Elle est très humble, simple et grande d’âme, et veut dédier sa future réussite à sa mère et à sa famille: « Si un jour, je réussis dans la vie, ce succès sera celui de maman. Je me souviendrai toujours d’elle. Pourquoi ai-je en moi tant de douleur, pourquoi mes larmes ne se tarissent jamais ? Pourquoi moi, une adolescente, suis-je tenue de verser tant de larmes ? Dites-moi pourquoi ! Et, si elles ne sont pas épuisées, est-ce le signe que je ne réussirai pas ? Je dois continuer à avancer sur ce chemin difficile. »  Ces réflexions démontrent son courage et sa détermination.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Ma Yan. >