Le Mariage de Figaro

par

Acte II

Scène 1 : Suzanne raconte à la Comtesse ce qui s’est passé aux scènes 8 et 9. La Comtesse en colère répond que Suzanne épousera Figaro, qu’elle s’y engage. Figaro entre.

Scène 2 : Il explique à son tour ce que le Comte veut faire. Si Suzanne refuse le poste qu’il lui offre, il favorisera Marceline pour le mariage. Les trois personnages établissent alors une stratégie pour duper le Comte et faire échouer ses desseins. Un faux billet a été remis à Bazile, dont le Comte aura donc la connaissance. Chérubin devra se déguiser en Suzanne et se rendre à un rendez-vous galant avec le Comte afin que les trois personnages le surprennent.

Scène 3 : La Comtesse déclare qu’elle veut gronder Chérubin. On ressent tout de même qu’elle est émue qu’il ne soit pas parti.

Scènes 4, 5, 6, 7, 8, 9 : Chérubin entre et chante une romance à la Comtesse. Les personnages féminins déguisent le page. Ce dernier montre le brevet qu’il a reçu de la part de Bazile. Le ruban volé est découvert sur le bras du page ; la Comtesse feint d’être en colère parce qu’elle affectionnait tout particulièrement ce ruban. Suzanne part en chercher un autre. Chérubin tente d’arracher un baiser à la Comtesse avant de partir. Quelqu’un frappe.

Scène 10, 11 : Le Comte désire entrer dans la chambre. La Comtesse panique tout comme Chérubin qui se cache dans le cabinet. La Comtesse s’empresse d’aller ouvrir à son mari.

Scène 12 : La Comtesse troublée tente de répondre aux questions que lui pose le Comte. Soudain, Chérubin fait tomber une chaise dans le cabinet. Le Comte suspicieux (plus que d’habitude, puisqu’on lui a remit un billet disant que la Comtesse rencontrerait un homme) veut voir qui s’y cache. La Comtesse rétorque que c’est Suzanne. Le Comte veut tout de même en avoir le cœur net.

Scène 13 : Il cherche à ouvrir la porte. La Comtesse répond que celle-ci est presque nue. Le Comte désire lui parler, la Comtesse défend à « Suzanne » de répondre. Le Comte va chercher de quoi ouvrir la porte. Il demande à sa femme de l’accompagner pour être sûr que la pièce restera en l’état. La Comtesse est désespérée. Heureusement, Suzanne est déjà entrée dans l’appartement.

Scène 14 : Suzanne court vers le cabinet et ordonne à Chérubin de sortir. Il saute par la fenêtre, seule issue possible et, pour se donner du courage, embrasse Suzanne.

Scène 15 : Suzanne est troublée par le baiser de Chérubin. Elle vérifie qu’il est sain et sauf puis retourne dans le cabinet.

Scène 16 : Les époux rentrent dans la chambre. La Comtesse finit par tout avouer à son mari, fier d’avoir découvert la supercherie. La dame le supplie de ne pas juger trop sévèrement le petit Chérubin qui ne faisait rien de mal. Il ouvre la porte : c’est Suzanne.

Scène 17 : Suzanne rigole au nez du Comte. Il s’étonne de la voir et s’étonne encore plus de la stupéfaction de sa femme. Afin d’être sûr que le page n’y est pas, il entre dans le cabinet.

Scène 18 : Suzanne accourt auprès de sa maîtresse et lui explique que le jeune Chérubin est loin.

Scène 19 : Le Comte sort du cabinet d’un air penaud et demande une explication à sa femme. Cette dernière se remet doucement de ses émotions et explique qu’elle jouait la comédie pour se jouer des accusations de son mari. Le Comte se confond en excuses.

Scène 20 : Figaro entre. Le Comte l’accuse d’avoir donné un faux billet à Bazile afin que celui-ci en informe le Comte. Comme tous les personnages semblent vouloir que Figaro réponde par l’affirmative, celui-ci s’exécute et demande que la cérémonie de son mariage commence.

Scène 21 : Antonio, le jardinier du château, dit au Comte qu’un homme s’est jeté par la fenêtre il y a peu de temps. Figaro explique alors que c’est lui qui s’est jeté par la fenêtre, que ça ne peut être Chérubin qui est déjà aux portes de Séville. Antonio présente au Comte un papier trouvé au sol, tombé de la poche de l’homme qui a sauté par la fenêtre. Le Comte s’en saisit et demande à Figaro de lui dire ce qu’il y a d’écrit sur ce papier. Ce dernier embarrassé explique qu’il a beaucoup de papiers dans ses poches et qu’il ne saurait se souvenir du contenu de tous. La Comtesse voyant que c’est le brevet de Chérubin en fait part à Figaro qui tente alors d’expliquer la raison pour laquelle il en était en sa possession : il manque le cachet explique t-il. Le Comte veut sortir. Figaro le retient et demande pourquoi il n’ordonne pas son mariage.

Scène 22 : Marceline arrive et demande au Comte de ne pas ordonner le mariage parce que Figaro doit se marier avec elle. Le Comte fait appel au tribunal. Bazile arrive et demande s’il peut aussi faire valoir ses droits au mariage sur Marceline. Le Comte demande à Basile d’aller chercher les hommes de justice en ville ainsi que le paysan qui lui a remit le billet de Madame. Il est embarrassé.

Scène 23 : Basile rouspète, Figaro se moque de lui.

Scènes 24, 25, 26 : La Comtesse se lamente de tout ce remue-ménage pour un simple billet. Avec Suzanne elle a l’idée de se rendre elle-même au jardin plutôt que Chérubin. Ainsi, le Comte sera une nouvelle fois mis devant le fait accompli. Les deux personnages se réjouissent d’avoir trouvé un stratagème si intelligent.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Acte II >