Le Montespan

par

Conclusion

Toute l’existence de Montespan est rendue par Jean Teulé avec humour et saveur, mais ce n’est pas la seule qualité du roman. Le Montespan s’attache aussi à peindre un XVIIe siècle réaliste et très documenté, loin des représentations éthérées dont on a l’habitude, où les aristocrates cachent leur bassesse et leur crasse sous le fard et la dentelle, et où Louis XIV est un petit monsieur rabougri, laid et sans palais, ce qui fait ressortir tout ce qu’il avale par son nez.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Conclusion >