Les Fleurs bleues

par

Famille et entourage de Cidrolin

Lamélie est la dernière fille de Cidrolin, qui vit chez lui au début du roman. Elle finit par partir de la péniche pour emménager avec son nouvel époux, un « ératépiste », laissant Cidrolin livré à lui-même. Ses sœurs sont toutes déjà parties et la famille se réunit une fois : les filles et les gendres essaient de faire sortir Cidrolin de son apathie, en lui conseillant d’acheter une « tévé » pour se tenir au courant de l’Histoire contemporaine, qui sera bientôt la vraie Histoire que l’on apprend aux enfants. Toutefois, Cidrolin n’a que faire de ces êtres qu’il a conscience de mettre mal à l’aise. En effet, le non-dit qui plane sur son passé et sur l’erreur judiciaire commise instaure une distance irrémédiable entre l’aïeul et la nouvelle génération qui ne l’invite d’ailleurs pas au mariage de Lamélie. Cette distance peut aussi se voir à travers le prisme de l’Histoire : Cidrolin semble être issu d’un autre temps, c’est un personnage anachronique dans sa propre époque, et par conséquent il dérange la société.

         Lamélie est remplacée dès son départ par Lalix, provinciale arrivée en ville pour trouver du travail, une famille et où se placer. Elle s’attache progressivement à son patron, pour finir par en tomber amoureuse. Elle tente cependant de partir lorsqu’elle découvre que Cidrolin est l’auteur des graffitis, mais, démasquée par le duc d’Auge, elle revient à ses côtés et reste avec lui à la fin du roman.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Famille et entourage de Cidrolin >