Les Fleurs bleues

par

Le fil conducteur de l'œuvre

Auge rêve-t-il de Cidrolin ou Cidrolin rêve-t-il d'Auge ? Chaque fois qu'un des deux personnages s'endort, il rêve de l'histoire de l'autre : les va-et-vient entre les deux régimes de narration empêchent le lecteur de définir le récit de référence, la temporalité première. Ainsi, le récit est tout entier tourné vers une course des personnages : Auge traverse les siècles, cherchant une époque où il se sentirait en adéquation, et Cidrolin s'échappe de son temps seulement par ses rêves. L'œuvre tend donc à montrer comment ces deux êtres en décalage avec leur temps cherchent à sortir de l'Histoire – et du récit par la même occasion. Le roman se finit ainsi lorsque ces deux personnages trouvent une porte de sortie : l'un en prenant le large, fuyant les turpitudes de la vie terrestre ; l'autre en trouvant l'amour, et en réalisant donc une fin topique de roman.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le fil conducteur de l'œuvre >

Dissertation à propos de Les Fleurs bleues