Les Fleurs bleues

par

Un dénouement inattendu

Les rêves cessent lorsque Cidrolin est rejointpar Auge, qui le sort de son apathie, bouleverse son quotidien. Démasquantd’abord la mascarade des graffitis, il va l’obliger à choisir de sortir del’histoire cyclique pour trouver l’amour et laisser ses hantises – personnelleset historiques – prendre le large, à bord de la péniche. Les fantômes du passésemblent construire une personnalité et la faire évoluer afin de lui insufflerla volonté nécessaire pour se lancer dans l’action. Cidrolin se voit obligé departir, les figures fantomatiques se multipliant dans son monde et coupant lesamarres qui retenaient la péniche sur les bords d’une existence monotone. À lapéniche – embarcation assez sédentaire – se substitue alors la barque, quemanœuvre désormais un Cidrolin maître de sa vie, actif et amoureux.

         Queneausemble donc, par son roman, s’échapper des contraintes de l’Histoire enrenversant les déterminismes qui accablent les hommes par une écriture heureuseet explosive. Pourtant, la fin des Fleursbleues, faisant écho à lanoirceur d’Une histoire modèle, complexifie cet optimisme apparent. Eneffet, la structure cyclique du roman semble aller dans le sens de la visionpessimiste de l’essai : Auge renoue, dans les dernières pages, avec sasituation de départ. La scène n’est pas la seule à provoquer un sentiment dedéjà-vu chez le lecteur, les termes se font écho et l’allusion aux fleursbleues annonce un flétrissement imminent : le roman se termine surl’éclosion de ces mêmes fleurs – « Une couche de vase couvrait encore laterre, mais, ici et là, s’épanouissaient déjà de petites fleurs bleues » –qui, au début du roman, sont alourdies et étouffées par la boue des champs debataille : « Loin ! Loin ! Ici, la boue est faite de nos fleurs. / –… bleues, je le sais. »

         Lemotif du cycle infernal est alimenté par la figure de la péniche, appelé « l’Arche »,réincarnation de l’arche de Noé : les chevaux qui y montent sont un clin d’œilà ce mythe biblique. La référence est d’autant plus importante qu’elle inscritles actes d’Auge et de Cidrolin dans une vanité tragique. En effet, Noéconstruisit cette arche pour sauver une partie de l’humanité pendant que lemonde est assaini par un déluge mortel. Pourtant, Noé n’est pas revenu dans unmonde meilleur et les malheurs se sont à nouveau abattus sur le monde, toutcomme Auge revient à sa situation première.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Un dénouement inattendu >