Les fleurs du mal

par

Aspect tragique de l’œuvre

Dans Les Fleurs du mal, Baudelaire ajoute des figures bibliques et mythologiques à ses poèmes. Il ne les utilise pas dans des paragraphes entiers, mais les associe plutôt à des métaphores qu’il développe (par exemple, le cygne dans Andromaque qui est un symbole de l’exil, le flacon qui dans la bible fait une référence à Lazare). Chaque symbole utilisé par Baudelaire a une signification. Aussi, il utilise des mots d’émotions intenses (haine, cieux, gouffre, chagrin qui font référence à la tragédie). Baudelaire cultive un mélange de provocation et de souffrance par l’usage de son lexique particulièrement sombre ; afin de créer chez le lecteur un élément de surprise ; rehaussant ainsi l’intensité des passages concernés.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Aspect tragique de l’œuvre >

Dissertation à propos de Les fleurs du mal