Les fleurs du mal

par

Le titre du recueil

Dans le titre Les Fleurs du mal, le « mal » de Baudelaire fait référence à:

Ø Un mal social: le mal que ressent l’individu déchu, abandonné de la société.

Ø Un mal métaphysique: mal ressenti non pas par l’individu mais par son âme, qui ne croit pas en l’existence du Dieu vivant. C’est le mal d’une âme angoissée.

Ø Un mal moral: ceci représente la maladie morale de l’être qui a un goût surprenant pour la souffrance et le malheur.

A l’origine, Baudelaire avait d’autres titres en tête pour son recueil. Il le nomma premièrement Lesbiennes (en 1845); faisant ainsi référence à Sapho, la poétesse Grecque qui enseignait l’art aux adolescentes de l’île de Lesbos (située sur la mer Egée). Ce titre intriguant visait également à exciter les lecteurs et faire voyager leurs esprits dans un périple de confusion.

Plus tard en 1848, Baudelaire renomma son recueil Les Limbes en référence au lieu où résideraient les âmes des innocents qui moururent sans toutefois recevoir le sacrement du baptême (portée religieuse du recueil).

Le titre final du poème, Les Fleurs du mal; représentera donc en fin de compte la beauté qui existe dans le mal. Dans sa poésie, Baudelaire transpose l’expérience coercitive de l’âme humaine en proie aux malheurs de son existence.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le titre du recueil >

Dissertation à propos de Les fleurs du mal