Les fleurs du mal

par

Structure du recueil

Les Fleurs du mal est organisé en six sections majeures, précédées par un poème préliminaire appelé « Au Lecteur ». Ce prologue de Baudelaire décrit la solidarité des hommes face à leur déchéance, leur état de victimes et de damnés. Ils se considèrent comme frères devant la misère, ils partagent leur ennui, leur mal. Le recueil peut ainsi être appréhendé comme un voyage à plusieurs étapes.

Les Fleurs du mal est donc subdivisé selon les sections suivantes:

Ø Spleen et Idéal (85 poèmes);

Ø Tableaux parisiens (30 poèmes);

Ø Le Vin (5 poèmes);

Ø Fleurs du mal (9 poèmes);

Ø Révolte (3 poèmes);

Ø La Mort (6 poèmes).

Dans Spleen et Idéal, Baudelaire exprime son tiraillement entre la poursuite de son Idéal ou le sombrement dans l’ennui (représenté ici par le Spleen). En effet, « Spleen » est la traduction en anglais du mot « rate ». A l’époque d’Hippocrate (père de la médecine occidentale) l’on pensait que le sentiment de mélancolie découlait d’un problème physiologique, plus précisément de la bile (de couleur noire) secrétée par la rate. Ainsi, la bile serait la cause du chagrin de l’homme. C’est ainsi que Baudelaire traduit son ennui et son dégoût pour la vie par l’usage du mot « Spleen », à cause de toutes les connotations négatives que ce mot porte. Cette section montre également le combat éternel de l’homme entre bonheur et malheur, succès et...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Structure du recueil >

Dissertation à propos de Les fleurs du mal