Les fleurs du mal

par

Contexte historique littéraire

Au point de vue littéraire, l’avènement de cette œuvre se situe à l’époque du symbolisme et du dandysme.

Le symbolisme est un mouvement littéraire qui suggérait que l’homme, en tant qu’être, est le symbole d’un autre monde. Ce mouvement met l’accent spécialement sur les valeurs suggestives du langage. D’après ce courant littéraire, il existe une connexion étroite entre l’homme et son univers. Le symbolisme s’oppose au monde matériel dans lequel on vit. Le symbolisme s’intéresse également beaucoup à l’inconscient (avec Freud et Schopenhauer). Les symbolistes teintent leurs poèmes de mystère et même de mysticisme. En tant que réaction au mouvement naturaliste, le symbolisme utilise des symboles (comme son nom l’indique) qui visent à créer un idéal unique exprimé par l’auteur, mais aussi atteindre une sensibilité maximale et inciter l’imagination poétique. Baudelaire fut lui-même considéré comme le père fondateur de ce courant, avec Les Fleurs du mal. Le symbolisme influença également beaucoup la musique, particulièrement la musique classique.

Le dandysme est basé sur un besoin de distinction à partir de l’originalité personnelle. Ce courant littéraire vient du nom « dandy » qui signifie galant, élégant et raffiné. Le dandysme est un culte de soi, une appréciation de ses caractéristiques et une démonstration de l’amour propre dirigé vers soi. Baudelaire cite, dans Mon cœur mis à nu : « Le Dandy doit aspirer à être sublime sans interruption, il doit vivre et dormir devant un miroir »

Les dandys cultivent donc finesse et originalité dans leur style poétique. Le dandysme,...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Contexte historique littéraire >

Dissertation à propos de Les fleurs du mal