Les fleurs du mal

par

Modernité du recueil

Baudelaire, en tant que l’un des grands écrivains modernes, se sépare des écrivains romantiques. Dans chacune de ses œuvres, il cherche à exprimer la beauté du mal. Il voit la beauté différemment et n’aime ni le naturel, ni la nature car cela lui rappelle le romantisme. Les poèmes de Baudelaire dans « Tableaux parisiens » par exemple sont une expression de changement : il dépeint le modernisme, un style de poésie différent.

L’autre aspect de la ville qu'il décrit illustre la situation de la classe ouvrière (comme dans Crépuscule du soir). S’identifiant ainsi à Zola, Baudelaire laisse apparaître un aspect quelque peu réaliste de ses ouvrages. Le modernisme du travail de Baudelaire se confirme également par son usage de métaphores et comparaisons. Ici, le modernisme naît par le décalage entre le comparant et le comparé.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Modernité du recueil >

Dissertation à propos de Les fleurs du mal