Les Justes

par

La Grande Duchesse Elisabeth

Malgré le chagrin que lui inflige la mort du Grand-Duc, c’est sans haine qu’elle ira rencontrer son meurtrier en prison. Elle tentera de le raisonner, de lui montrer qu’elle n’est pas son ennemie et qu’il y a encore une chance de salut pour lui qui a tué l’homme qu’elle aimait. Elle incarne la rédemption que Kaliayev refusera.

 

« Je vais vous laisser. Mais je suis venue ici pour vous ramener à Dieu, je le sais maintenant. Vous voulez vous juger et vous sauver seul. Vous ne le pouvez pas. Dieu le pourra, si vous vivez. Je demanderai votre grâce ».

 

Inscrivez-vous pour continuer à lire La Grande Duchesse Elisabeth >

Dissertation à propos de Les Justes