Les Justes

par

Yanek

De son vrai prénom Kaliayev, il est une recrue relativement récente du partie et il fait preuve de désinvolture en se faisant surnommer Le Poète et en modifiant le signal pour avoir sa version personnalisée. En conséquence, il fait l’objet de la méfiance de Stepan.

 

« STEPAN : Je ne sais pas. Tu changes les signaux, tu aimes à jouer le rôle de colporteur, tu dis des vers, tu veux te lancer sous les pieds des chevaux, et maintenant, le suicide... (Il le regarde.) Je n'ai pas confiance en toi.

KALIAYEV, se dominant : Tu ne me connais pas, frère. J'aime la vie. Je ne m'ennuie pas. Je suis entré dans la révolution parce que j'aime la vie ».

 

 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Yanek >

Dissertation à propos de Les Justes