Méditations Métaphysiques

par

Méditation Sixième : De l’existence des choses matérielles, et de la réelle distinction entre l’âme et le corps de l’homme

Cette dernière réflexion se chargera de démontrer l’existence des choses matérielles après avoir circonscrit leur essence.

         La représentation d’une chose imaginée par une conscience peut être soit une création pure et simple de l’esprit, soit une reproduction calquée sur un modèle. Dans ce dernier cas, il est probable que l’idée vienne de l’extérieur, via la sensibilité, car notre volonté n’est pas à l’origine de cette représentation.

         L’âme et le corps, chez Descartes, sont parfaitement distincts. De plus, notre esprit est spirituel et notre corps est matériel. Cependant, Descartes assure que les sensations fortes sont forcément vraies. Il semblerait donc qu’il existe la vérité de l’esprit (possible de par l’existence de Dieu) et la vérité du corps. Mais celles-ci restent tout à fait distinctes l’une de l’autre. Ainsi, on comprend que nos sens nous trompent lorsque, justement, on ne distingue pas ces deux vérités : « C’est bel et bien lors de l’interprétation de mes sens que je me trompe, mais ce ne sont pas mes sens à proprement parler qui me...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Méditation Sixième : De l’existence des choses matérielles, et de la réelle distinction entre l’âme et le corps de l’homme  >

Dissertation à propos de Méditations Métaphysiques