Nouvelles de Saint-Pétersbourg

par

Le Manteau

Akaki Akakievitch Bachmatchkine estfonctionnaire. Son métier consiste à faire des copies d’actes, et il lefait au mieux. Néanmoins, il est la risée de ses collègues. Un jour, il se meten tête de remettre à neuf son vieux manteau. Son tailleur lui apprend cependantqu’il n’y a pas grand-chose à faire et qu’il vaut mieux en acheter un neuf. Or,un manteau neuf représente une fortune à ses yeux : scrupuleusement,obsédé par son manteau, il travaille et économise pour se le permettre. Vientle jour où il a suffisamment économisé. Il s’achète un beau manteau etimpressionne ses collègues, qui lui organisent une fête. Mais sur le chemin dela fête, un agresseur lui vole son bel habit. Bachmatchkine tente par tousmoyens de le récupérer. Un haut fonctionnaire, à qui il demande de l’aide,l’humilie simplement pour se faire mousser et Akari, malheureux, finit parmourir de froid quelques nuits plus tard.

Un peu plus tard, un étrange phénomène seproduit : un fantôme apparaît en ville, effraie les passants et vole leursmanteaux. On comprend bientôt qu’il s’agit du spectre d’Akari. Il finit parattaquer le haut fonctionnaire qui l’a humilié et lui dérobe son manteau. Si lespectre après ce forfait paraît avoir disparu un temps, il est finalementquestion d’un nouveau fantôme, à l’ombre plus grande, faisant à son tour desapparitions dans Saint-Pétersbourg.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Manteau >