Un chapeau de paille d’Italie

par

Beauperthuis

Époux d’Anaïs, il est décrit par sa domestique Virginiecomme un « acariâtre », unpetit « porc-épic » violent,un homme « grognon, maussade,sournois, jaloux ». Il est très possessif envers sa femme, et sonsentiment d’insécurité lui fait suspecter sa femme d’adultère (suspicionsfondées). Il calcule de très près l’heure à laquelle elle sort et retourne à lamaison, et observe même les vêtements qu’elle porte pour s’assurer qu’aucunepièce de son accoutrement n’a disparu à son retour. C’est précisément pourcette raison qu’Anaïs se démène, bien déterminée à ne pas rentrer chez ellesans son chapeau de paille. Mais Beauperthuis sait lui-même que cette jalousiepathologique qu’il nourrit est devenue malsaine, d’autant plus qu’elle commenceà avoir des effets néfastes sur sa propre santé : « à force de me demander où ma femme pouvait être, j’ai gagné unmal de tête fou… ».

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Beauperthuis >