Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1 L'IDENTIFICATION DES ARBRES PAR L'OBSERVATION.

Les arbres possèdent un nom universel composé de deux mots latins indiquant le genre et l'espèce, suivis du nom du botaniste qui les a identifiés, ex. : pour le hêtre (Fagus sylvatica L.), (Linné).

En outre, un nom régional ou commercial (vernaculaire) peut avoir cours, ex. : chêne blanc en Gascogne pour chêne pédonculé.

Ilexiste environ 20 000 espèces d'arbres dont 600 conifères.



2 LA CLASSIFICATION SOMMAIRE DES ARBRES.

Les végétaux sont classés par les botanistes d'après leur mode de reproduction sexuée.

1° Les fleurs des arbres.

Elles prennent des aspects divers :

a) celles des résineux sont en forme de cônes, ex. : le pin,

b) celles des feuillus sontcomplètes, ex. : l'érable,

- ou incomplètes, ex. : le chêne.



2° Les graines dites les « ovules » sont :

- nus chez les résineux (Gymnospermes),

- enfermées dans un espace clos chez les feuillus (Angiospermes).



3 LES DIFFÉRENTES PARTIES DE L'ARBRE.

L'arbre présente :

1° Une partie aérienne.

Elle comprend :

a)la tige principale ; celle-ci supporte les branches et les feuilles qui forment le « houppier » terminé en flèche ou cime.

On observe que les branches principales sont grosses tandis que les autres, les rameaux, sont plus petites,

b) le tronc ou fût est la partie de l'arbre dégarnie de branches, comprise entre le niveau du sol et les premières branches.

2° Une partiesouterraine, la racine.

La racine principale, les racines secondaires et leurs ramifications (radicelles) jouent une double fonction :

- mécanique : fixation de l'arbre au sol,

- et physiologique : nutrition de l'arbre.

Les racines sont :

a) pivotantes lorsque la racine principale est verticale, ex. : le chêne

b) obliques ; c'est lecas des racines secondaires dans le hêtre,

c) traçantes, lorsqu'elles s'étalent horizontalement, ex. : l'épicéa.



4 LA FORME DE L'ARBRE « LE PORT ».

On reconnaît le port de chaque arbre à sa forme :

- naturelle, ii spécifique ii. Lorsqu'il est isolé, grâce à l'ensoleillement maximum, le fût de l'arbre est trapu ,

- forestière. Le fût s'allonge parl'élagage naturel des branches qui meurent et pourrissent faute de lumière ,

- climatique. Les vents violents de la montagne et de la mer déforment le part de l'arbre.



1° Les résineux.

Leur tige est droite, ex. : le sapin ; il arrive que la forme conique de la cime devienne irrégulière avec le vieillissement, ex. : le pin sylvestre.

Les branches sont :- disposées en couronnes (verticillées), ex. : le pin sylvestre,

- ou au contraire diffuses, ex. : le chêne.

2° Les feuillus.

La croissance de la flèche se ralentit de bonne heure, les branches s'allongent et donnent à l'arbre une forme globuleuse.

a) la taille des branches et des rameaux est variable.

Rameaux :

- fins chez le charme,- forts chez le chêne,

b) la direction des branche est :

- étalée et sinueuse chez le chêne,

- redressée et rigide chez le hêtre,

- souple et plus ou moins pendante chez le bouleau,

c) la densité des branches est variée. Branches

- serrées chez le charme,

- claires chez le chêne.



5 LES BOURGEONS.

Ilsassurent l'accroissement en longueur des rameaux et des tiges lors de la pousse des nouvelles feuilles.

Il existe deux sortes de bourgeons :

1° Le bourgeon terminal situé à l'extrémité de chaque rameau, qui crée son allongement,
2° Le bourgeon d'aisselle qui donne naissance aux feuilles et aux rameaux.



6 LES FEUILLES.

Elles se développent sur les...
tracking img