Les Confessions

par

LIVRE DEUXIÈME

Saint Augustin y passe à l’évocation de son adolescence. Il reconnaît, éduqué par des gens limités, ne pas s’être amélioré et voire, au contraire, s’être enfoncé dans le chemin du vice à cette époque. Ainsi, il raconte les débauches de ses 16 ans, tout porté par la frénésie des sens qu’il était, et se condamne violemment pour un vol qu’il a commis – vol des poires de son voisin, qu’il avait aussitôt jetées aux cochons. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur LIVRE DEUXIÈME >