Les Confessions

par

LIVRE TROISIÈME

Saint Augustin a 19 ans. Il vient vivre à Carthage et s’y complaît dans des amours turbulentes, et dans la passion du théâtre. Bien qu’il déteste l’écriture, il y fait aussi ses premières lectures importantes, en découvrant Cicéron. Il se laisse également emporter par la doctrine manichéenne qu’il condamne totalement au moment où il écrit, du haut de ses 31 ans. Sa mère déplore ses choix et prie pour qu’il change. Le livre se clôt sur les paroles prophétiques d’un évêque que sa mère fait venir pour persuader Augustin d’agir en homme de bien : « Laissez-le, ajouta-t-il. Seulement, priez le Seigneur pour lui. Lui-même reconnaîtra par ses lectures toute l’erreur et toute l’impiété de sa créance. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur LIVRE TROISIÈME >