La Modification

par

Deuxième partie

Le voyage continue, et à mesure que les Alpes s'approchent, l'homme (ou le lecteur) se remémore les moments de bonheur qu'il a vécus avec Cécile. Elle lui a fait visiter Rome dans ses moindres recoins, le menant dans des myriades de salles de musées, lui faisant découvrir les statues et les parcs cachés de la ville antique. Ses promenades dans Rome sont indissociables dans sa mémoire de cette femme aimée, plus jeune, qui lui rend sa jeunesse et sa force. Il révèle alors le projet qui motive ce voyage inopiné : leur amour commençait à battre de l'aile, et il a décidé de trouver à sa maîtresse une place à Paris, ainsi qu'un appartement, où il la rejoindra une fois qu'il aura divorcé d'Henriette. Sa décision est prise, et il va ainsi, la joie au cœur, annoncer cette nouvelle à Cécile.

         Mais le jeune couple de mariés, nageant dans le bonheur et l'amour, lui fait repenser à ses premiers instants avec Henriette, ainsi qu'à son voyage de noces, à Rome justement. S'ajoute alors, aux voyages d'affaires passés et au trajet où il a rencontré Cécile, le voyage avec Henriette, avant la guerre, similaire à celui qu’il fait actuellement. Les temporalités se mêlent autour des rails, et l'homme poursuit le fil de ses réflexions sur l'amour terrestre, le mariage et la pourriture intestine des couples. La venue de Cécile à Paris est ainsi ternie par la pensée de la lutte que sa femme mène depuis déjà quelques années pour le maintenir dans sa prison...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Deuxième partie >

Dissertation à propos de La Modification