La petite fille qui aimait trop les allumettes

par

Alice

Alice est le personnage principal de l’histoire et sa narratrice. Elleest, des deux enfants, la plus intelligente et celle qui prend soin de rédigerl’histoire de la famille. Elle se présente comme Alice Soissons de Coetherlantet a environ quinze ans. Élevée comme un garçon au milieu d’hommes, son père etson frère n’ont jamais accepté sa différence ; elle ne prend donc totalementconscience de sa féminité qu’après le décès du père.

Au début du récit, elle a des airs de garçon et désigne les femmestantôt comme des « putes », tantôt comme des « vierges »,deux termes qu’elle croit synonymes et qu’elle emploie en totale ignorance deleur signification véritable, ne faisant qu’imiter son père et son frère. Toutcomme ce dernier, elle n’a jamais été scolarisée. Elle a toutefois, sous ladirection du père, appris à lire avec les histoires des saints.

Bien que quelque peu sauvageonne, elle fait preuve d’une culturelittéraire et d’une intelligence notables à travers son journal, bien rédigé etparsemé, avec beaucoup d’art, de termes de sa propres invention, de jeux demots et d’expressions déformées. Elle entretient souvent, sans être toujoursconsentante, des rapports sexuels avec son frère, dont elle finit par tomberenceinte.

Elle est la première à franchir l’enceinte du domaine pour se rendreau village en quête d’un cercueil pour ensevelir le père. Elle y rencontrel’inspecteur des mines et en tombe amoureuse. Elle finit par regretter soninceste et par assumer sa féminité et sa maternité en espérant que l’enfantqu’elle porte soit une fille, qu’elle se promet d’élever en marge des hommes,sur lesquels elle porte désormais un regard négatif. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Alice >