La petite fille qui aimait trop les allumettes

par

Axes de lecture

Très riche et dense, ce récit a une grande portée symbolique. Il se veut perçu comme la peinture d’une certaine société dominée par le patriarcat. Le vecteur employé est l’histoire d’une petite famille fraichement endeuillée par la mort de son père et qui possède de nombreux secrets troublants, révélés progressivement tout au long de la lecture. La thématique abordée est touffue, portant à limiter l’analyse aux sujets suivants, les plus saillants et les plus importants du livre.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Axes de lecture >

Dissertation à propos de La petite fille qui aimait trop les allumettes