La terre

par

Lise Mouche

C’est la sœur de Françoise Mouche, et l’épouse et cousine de Buteau. Comme mentionné plus haut, elle prit soin de sa sœur cadette à la mort de leur mère, mais contrairement à Françoise, Lise est décrite de façon bien moins attractive. À seulement 25 ans, elle est une fille aux « grosses jambes », aux « gros bras solides », et aux « mollets tendus ».

Depuis qu’elle s’est mariée à Buteau et l’a accueilli dans son foyer (qui se compose dorénavant de Buteau, Françoise, Lise et ses deux enfants), Lise remarque l’attraction de son mari pour sa sœur, ce qui installe une rivalité entre les deux femmes. Lise, déjà devenue grosse et laide, se sent défavorisée au profit de sa sœur qui lui vole l’attention de son mari. Lise souhaite que Buteau la « veule » comme il veut Françoise.

C’est dans cet esprit de jalousie que Lise accepte d’aider Buteau à détruire Françoise, cette sœur pour qui elle voue une haine qui s’est lentement accumulée dans son cœur : « Sa jalousie éclatait, singulière après ses complaisances, une jalousie qui portait moins sur l’acte que sur la moitié de ce que sa sœur lui avait pris dans l’existence ». Ici donc, Lise nous rappelle Élisabeth Fischer, la cousine Bette de Balzac, où Bette éprouve du ressentiment pour sa cousine Adeline (bien plus belle, bien plus fraîche, bien plus riche et bien plus désirée qu’elle) et souhaite également détruire sa famille. Mais contrairement à Bette dont les plans maléfiques ne réussissent pas, Lise arrive à ses fins en poussant sa sœur sur une faux dans un élan de colère.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Lise Mouche >