Le Roi Lear

par

Acte V

Le cinquième acte s’ouvre sur le camp des troupes britanniques à Douvres. Régane et Edmond s’y trouvent et elle le questionne sur les sentiments qu’il éprouve pour Goneril. Il nie l’existence de tout amour illégitime entre elle et lui. Ils sont rejoints par Albany et Goneril. Cette dernière, à part, affirme préférer la défaite à la perte d’Edmond. Voyant les esprits s’échauffer, elle intervient en soutenant qu’il leur serait à tous profitable de laisser de côté leurs différends pour allier leurs forces. Au moment où tous se retirent pour aller consulter les vétérans sur la stratégie à adopter, Edgar arrive déguisé et prend Albany à part. Les autres sortent avec leur suite. Edgar remet la lettre de Goneril à Albany et lui recommande de la lire avant la bataille. S’il est toujours vivant à son issue, il lui suffira de faire résonner la trompe du héraut et un champion envoyé par Edgard se présentera, qui pourra lui faire droit eu égard à l’intrigue révélée par la lettre.

Edmond demande à ses compères de se tenir prêts car les troupes ennemies approchent. Il se dit que pour mener son plan à bien, Albany doit mourir ainsi que Cordélia et Lear. Bien qu’Edgar appelle Gloucester père, celui-ci ne l’a toujours pas reconnu. Il le met à l’abri hors du champ de bataille.

Les Anglais remportent la victoire. Edmond, triomphant, emprisonne Lear et Cordélia escortés par des gardes. Edmond envoie un officier à la prison de Cordélia et Lear avec un mot portant ses instructions. L’officier s’exécute. Albany, Goneril et Régane, suivis de plusieurs officiers et d’une escorte, rejoignent Edmond. Albany félicite Edmond pour sa hardiesse et sa bravoure dans cette bataille et réclame les prisonniers Lear et Cordélia, qui doivent selon lui être traités selon leur rang. Bien que vassal, Edmond se soustrait à cet ordre. Régane soutient que la réaction d’Edmond est la marque des seigneurs et veut lui conférer ses titres. Les deux sœurs se lancent dans une joute verbale et Albany intervient. Il décide de mettre Edmond et Goneril aux arrêts pour haute trahison et conseille à Régane de le choisir pour époux. Régane se sent mal et se voit conduite par des gardes sous la tente d’Albany. Edmond nie les accusations dirigées contre lui et un héraut est appelé. Il demande à toute personne ayant une preuve de la culpabilité d’Edmond de se présenter au troisième son de trompette. Au troisième son, Edgar, toujours déguisé, se présente comme le champion attendu. Après avoir dévoilé la trahison d’Edmond envers son père et son frère, les deux hommes se battent et Edmond tombe. Albany demande à Edgar de l’épargner et celui-ci s’exécute. Edgard révèle son identité, raconte comment il a aidé leur père, maintenant mort, et comment Kent a aidé le roi Lear sous un déguisement. On annonce que Goneril a empoisonné Régane, laquelle s’est ensuite poignardée. Edmond finit par avouer qu’il a donné l’instruction de pendre Cordélia en faisant croire à son suicide. On arrive trop tard pour la sauver. Le roi Lear, qui la porte dans ses bras, en meurt. La pièce s’achève au son d’une marche funèbre.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Acte V >