Le tour du monde en 80 jours

par

Présentation

Le Tour du monde en quatre-vingts jours est un des plus célèbres romans d’anticipation de Jules Verne. Il est écrit en peu de temps au cours de l’année 1872, comme une course à l’écriture que l’on peut mettre en parallèle avec le titre. Il paraît en volume en 1873 après avoir été publié en feuilleton dans le journal Le Temps à la fin de l’année 1872. Il rencontrera un très grand succès commercial.

Le roman, composé de 37 chapitres, est le dixième ouvrage de la série intitulée Voyages extraordinaires. Il met en scène un gentleman anglais, Phileas Fogg, accompagné de son serviteur français Jean Passepartout, un nom prémonitoire qui annonce une issue favorable aux embûches qu’ils vont rencontrer. Ces derniers vont utiliser leur savoir, leur caractère aventurier, débrouillard, et bénéficier d’un peu de chance pour remporter le pari fou dans lequel ils se sont lancés.

Jules Verne par ce récit chante en prose une ode au progrès qu’il a pu observer en Europe, que ce soit en France mais surtout en Angleterre, terre de naissance de la révolution industrielle et des transports modernes au XIXe siècle. Cette période a connu une révolution des moyens de transport grâce aux machines à vapeur fonctionnant au charbon et permettant d’accélérer les voyages en bateau et en train, réduisant par là les distances relatives de par le monde. Ce tour du monde rapide est aussi rendu possible par le projet des pays européens d’ouvrir le canal de Suez en 1869, afin d’éviter de devoir contourner toute l’Afrique pour se rendre en Inde, colonie britannique. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Présentation >