Le tour du monde en 80 jours

par

Mrs. Aouda

Belle princesse indienne et unique femme d’un récit dominé par les hommes, elle en constitue la principale source d’éclat : « Cette femme était jeune, blanche comme une Européenne. Sa tête, son cou, ses épaules, ses oreilles, ses bras, ses mains, ses orteils étaient surchargés de bijoux, colliers, bracelets, boucles et bagues. Une tunique lamée d’or, recouverte d’une mousseline légère, dessinait les contours de sa taille ». Fogg et ses compagnons la rencontrent en traversant l’Inde, dans une posture de grande détresse. Jeune et intelligente, elle vient de perdre son mari, un vieux rajah à qui elle est donnée de force en mariage après la mort de son père, conformément à une coutume locale. Pris d’une rare émotion, Fogg insiste en faveur de son sauvetage. Grâce à une astuce de Passepartout et à son audace, elle est sauvée par le groupe. Il est alors décidé qu’elle voyagera en leur compagnie jusqu’à Hong Kong, où elle sollicitera l’aide d’un proche. À leur arrivée, ce dernier n’y vit plus. Elle doit ainsi accompagner le groupe dans le reste de son voyage à travers le monde. Elle s’éprend passionnément de Fogg, qu’elle trouve beau malgré sa froideur. Mais ses sentiments ne sont perçus au départ que par...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Mrs. Aouda >

Dissertation à propos de Le tour du monde en 80 jours